1er réseau associatif de financement des créateurs d'entreprise
214 plateformes locales qui couvrent tout le territoire français
18 164 entreprises et 49 498 emplois créés ou maintenus en 2019
Accueil > Carole Bergé - Gérante d'ESPRIT VRAC

Carole Bergé - Gérante d'ESPRIT VRAC

A 45 ans, Carole BERGE a tout quitté pour entreprendre en accord avec son mode de vie.

Pouvez vous nous résumer votre parcours professionnel avant de vous lancer dans l’aventure entrepreneuriale ?

Je suis dans le monde du travail depuis mon bac obtenu en 1993. J’ai travaillé dans différents domaines d’activités, aussi bien dans une chèvrerie, qu’en informatique, que dans un supermarché de bricolage où j’ai commencé comme caissière puis où j’ai occupé le poste de comptable. 

Déjà, à ce moment-là j’avais envie de créer ma propre entreprise et pour cela j’ai suivi une formation en 1996 qui a duré 2 mois de « créateur d’entreprise ». Je démarrai tout juste dans la vie active et je me suis vite aperçue qu’il me fallait plus d’expérience dans le monde du travail, de connaissances et également un pécule plus important.

En 2000, j’ai integré l’URSSAF en tant que comptable puis inspectrice du recouvrement. Un travail passionnant qui allie l’échange avec différentes entreprises, les rencontres de personnalités différentes et une législation en perpétuelle évolution.

Qu’est-ce qui vous a donner envie de devenir entrepreneure ?

Devenir entrepreuneure est une envie depuis la fin de mes études. J'ai toujours voulu être à mon compte mais trop jeune, pas de moyens financiers pour démarrer à l'époque, donc j'ai travaillé dans divers domaines pour développer mes compétences, mon expérience, avoir plus de confiance en moi et lorsque j'ai eu enfin trouvé ma voie, "ma passion", je me suis lancée.

De part mon expérience dans mon précédent travail, cela m'a été fort utile pour avoir de l'organisation, gérer les papiers administratifs. J'ai du même faire une "réunion de chantier " avec les entrepreneurs du batiment pour la réalisation des gros travaux dans l'épicerie et comprendre leurs "langages" ça été une partie assez amusante !  

Le plus dur, c'est la lourdeur de la tâche administrative, les dossiers à remplir, et leur retour. Il faut s'armer de patience et garder dans la tête là ou on veut aller. 

Pourquoi une épicerie BIO & VRAC?

Je consomme des aliments biologiques depuis 7 ans. Cela s’est fait très progressivement.  Avec mon conjoint, nous faisions attention à regarder les composants des aliments avant de les acheter même les non bio, pour acheter des produits de meilleure qualité. Nous avons recherché des producteurs autour de chez nous afin de favoriser le local et par la même occasion des producteurs qui produisent des aliments biologiques. 

J’ai commencé à lire des livres pour consommer autrement et faire des produits maison. Mon premier livre était « La famille presque Zéro Déchet » de Jérémie PICHON. Un jour, il y a 2 ans, sur les réseaux sociaux, j’ai découvert, que Jérémie PICHON, allait animer une conférence sur le Zéro Déchet sur la commune de Courçon. J’ai donc décidé d’y aller afin de savoir comment il gérait sa consommation et surtout comment il arrivait à n’avoir quasiment plus de déchets chez lui. Juste un bocal par an. Je trouve ça fabuleux !  

Et c’est là que j’ai eu un déclic. Ma famille s’est adaptée à ce changement petit à petit. Ne plus acheter de gâteaux suremballés, des yaourts industriels. Je les fais moi-même. Nous créons certains produits cosmétiques (déodorant, dentifrice) et des produits ménagers. Il a fallu bien sûr leur expliquer pourquoi ce changement d’habitudes mais ils s’y sont fait à leur rythme.

Et un jour, j’ai souhaité aller plus loin, et partager mon expérience du vrac et du bio en créant mon entreprise. 

J’en ai discuté avec ma famille proche. Ils ont tout de suite trouvé cette idée géniale. Ils m’ont fortement encouragée à aller de l’avant, à me lancer. En fait, au démarrage, je pense, qu’ils y croyaient plus que moi…

J’ai donc commencé mes recherches sur ce genre de magasin. Plus j’avançais et plus j’avais envie de partir à l’aventure. J’ai assisté à la 1ère formation animée par le Réseau Vrac en tant qu’adhérente sur « Monter son projet vrac ». C’est une association qui accompagne des professionnels de la filière vrac, les distributeurs, les producteurs, les fournisseurs et les porteurs de projet en France et dans le monde. Cette formation m’a conforté dans mon choix. Et c’est après cette formation que j’ai décidé de changer d’orientation professionnelle.

Depuis le 1er janvier 2019, je peux consacrer tout mon temps à mon nouveau projet qui me tient vraiment à cœur. C’est une continuité de ma vie personnelle : réduire les déchets, faire des produits que nous utilisons, faire attention à la nature en limitant tous les polluants plastiques. Et tout cela, je veux le transmettre à mes clients afin de préserver la Terre au maximum. Le déchet qui ne pollue pas est celui que nous ne créons pas ! 

En + de votre prêt d'honneur Initiative Charente-Maritime, vous bénéficiez d’un accompagnement parrainage gratuit durant les 3 premières années, pouvez-vous nous en dire plus ?

Mon parrain me contacte régulièrement pour prendre de mes nouvelles et celles de l'épicerie, surtout en cette période difficile, et suivant mes difficultés ou mes questionnements, prend le temps de se renseigner sur mes demandes et m'apporte des solutions afin de me permettre d'avancer plus facilement. Il reste présent, je sais que si j'ai une question, je peux le contacter sans problème.

Quelles sont vos perspectives à 3 ans ? Souhaitez vous transmettre un message aux futurs-es entrepreneurs-es?

D'ici 3 ans, j'espère bien pouvoir embaucher une personne qui puisse me seconder et pourquoi pas me pencher sur l'ouverture d'une seconde épicerie.

Il ne faut jamais baisser les bras, s'entourer de bonnes personnes et être patient !


Carole Bergé, Gérante

ESPRIT VRAC

17 rue du Château d’Eau
17290 AIGREFEUILLE D’AUNIS

05.46.45.97.46

espritvrac@gmail.com

https://www.facebook.com/espritvrac